France
Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Vous pouvez choisir un autre pays pour voir les produits disponibles ou vous rendre sur le Global website pour obtenir des informations sur l'entreprise.

Choisissez un pays ou une région

Presse

La CCI de Grenoble et Schneider Electric lancent le LearningGrid by Grenoble, 1er microgrid européen à allier technique et pédagogie

Ce projet innovant répond à deux objectifs principaux :

- intégrer les problématiques énergétiques dans les cursus de formation des apprentis

- réaliser un microgrid pour réduire de 30% les consommations énergétiques du campus de l’Institut des Métiers et des Techniques de Grenoble

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble et Schneider Electric ont officiellement lancé hier, Jeudi 15 septembre, le projet LearningGrid by Grenoble à l’Institut des Métiers et des Techniques (IMT), en présence de Jean Vaylet, Président de la CCI de Grenoble, et de Luc Rémont, Président de Schneider Electric France.

Le LearningGrid a pour vocation de créer un réseau local intelligent (microgrid) entre tous les bâtiments de l’IMT pour répondre à différents enjeux majeurs :

  • optimiser la performance énergétique des bâtiments et du campus dans son ensemble,
  • réaliser des économies d’énergie,
  • former des spécialistes de l’énergie, en s’appuyant sur les solutions innovantes de gestion de l’énergie qui seront installées,
  • permettre aux apprentis des autres domaines d’activités (boulangerie, restauration, carrosserie…) d’intégrer les problématiques énergétiques liées à leur métier, dans leur cursus de formation.

C’est à ce titre que le LearningGrid by Grenoble est aujourd’hui le 1er microgrid Européen qui conjugue formation, innovation et technique.

L’IMT accueille plus de 2 400 élèves dans 50 spécialités différentes. Le campus est composé de 6 bâtiments, dont certains datent de la fin des années 60 et d’autres de 2015, qui abritent ateliers, salles de cours, amphithéâtre, bureaux et logements pour les élèves internes.
C’est une véritable petite ville qui regroupe l'intégralité des équipements et activités que l'on peut trouver dans la cité : hôtel, garage automobile, boulangerie, coiffeur, restaurant, etc.
Comme bon nombre de structures de ce type, l’IMT connaît globalement ses consommations d’énergie mais en ignore le détail. A travers le LearningGrid, il veut désormais maîtriser ses dépenses et donc, mesurer quand, où et comment il consomme, mais aussi produire et stocker de l’énergie.

Objectifs : réduire de 30% la facture énergétique totale (300 000 € par an), assurer un apport de 15% d’énergies renouvelables et autoconsommer 30% de la production locale.

Mais, au-delà des gains financiers, l’aspect pédagogie revêt un caractère tout à fait prépondérant pour l’établissement. L’institut va donc former, avec Schneider Electric, des spécialistes de la gestion de l’énergie qui vont pouvoir s’entraîner sur un microgrid "grandeur nature". Il va former également les apprentis des autres métiers, du boulanger au carrossier, pour qu’ils intègrent les problématiques énergétiques dans leur formation.

Ce projet de transformation crée une réelle dynamique au sein de l’IMT.
Toute l’équipe pédagogique travaille avec les experts Schneider Electric à la création de modules de formation, du CAP au BAC +3 ; modules qui intégreront les spécificités propres à chacun des métiers enseignés, dans le domaine de la performance énergétique.
De leur côté, les étudiants en « BTS domotique et bâtiments communicants » de l’Ecole des Métiers de l’Energie Paul-Louis Merlin Schneider Electric - implantée sur le campus de l’IMT - travaillent déjà sur l’optimisation des consommations énergétiques d’un bâtiment, toutes énergies confondues. Avec le LearningGrid, ils vont pouvoir aller plus loin, en développant leurs compétences sur un ensemble de bâtiments, à l’échelle d’un quartier.

 

Une vitrine technique des savoir-faire
Schneider Electric va réaliser les études et la mise en œuvre du microgrid. La gestion mutualisée des moyens de production d’énergie (photovoltaïque et cogénération), des moyens de stockage et des consommations des bâtiments permettra de bénéficier d’une "énergie partagée", grâce à un certain nombre d’innovations :

- Les bâtiments seront en capacité de gérer activement l’énergie (mesure, pilotage…) via des systèmes de Gestion Technique du Bâtiment et seront rendus communicants les uns envers les autres.
- Certains bâtiments seront producteurs d’énergie et disposeront d’une capacité de stockage.
- Une cogénération sera mise en place pour la production d’électricité mais aussi d’eau chaude (eau chaude sanitaire et chauffage). Elle permettra d’interconnecter 2 « Grids », d’une part le réseau électrique et d’autre part le réseau de chauffage urbain.
- Un tout nouvel outil logiciel global va gérer l’énergie au niveau du campus en fonction des besoins de consommation, des productions d’énergie, du stockage disponible. Ce système intégrera des  algorithmes de prédiction aux niveaux des consommations et des productions d’énergie.

Au cœur du dispositif, un nouveau bâtiment de 400 m² - le "cockpit énergétique" - sera construit. Il centralisera les outils de supervision et de pilotage des installations. Ce sera aussi et surtout un lieu de formation et de démonstrations pour les élèves de l’IMT, pour d’autres campus et universités, pour les collectivités locales, bien au-delà de l’écosystème grenoblois.

« La CCI de Grenoble œuvre au quotidien, avec l’ensemble des partenaires institutionnels locaux, pour promouvoir et positionner Grenoble et son agglomération comme capitale de la transition énergétique et contribuer au développement économique qui en découlera. En parallèle, nous sommes l’un des plus gros opérateurs consulaires de France en matière de formation des jeunes, initiale, en alternance et continue. Aussi, ce projet, dont la dimension et les innovations technologiques dépassent largement nos frontières, contribue parfaitement aux objectifs que nous poursuivons. », déclare Jean Vaylet, Président de la CCI de Grenoble.

« Schneider Electric est une entreprise technologique, qui, depuis le début de son histoire, s’est toujours impliquée dans la formation et l’insertion des jeunes, et cela se poursuit avec l’Ecole des Métiers de l’Energie Schneider Electric. Il était donc tout à fait logique que nous nous engagions dans le LearningGrid. Ce qui est particulièrement enthousiasmant, au delà des aspects techniques et des économies d’énergie, c’est qu’il s’agit d’un projet porteur d’avenir pour la jeunesse, et pas simplement pour les spécialistes de l’électricité. Tous les métiers seront concernés. », déclare Luc Rémont, Président de Schneider Electric France.

Soutenu par l’Etat, à travers le Commissariat Général à l’Investissement et la Caisse des Dépôts, par la région Auvergne Rhône-Alpes, le département de l’Isère et Grenoble Alpes Métropole, le LearningGrid by Grenoble représente un investissement de près de 11 millions d’euros. La Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération Grenobloise et la KIC InnoEnergy sont également partenaires.

Le planning de déploiement

  • 2016
    - Etat des lieux technique et réflexions pédagogiques - Etudes et propositions
  • 2017
    - Réalisation des travaux techniques : rénovation et équipements des bâtiments, installations photovoltaïques, etc
    - Développement des modules pédagogiques pour chaque métier
  • 2018 
    - Intégration du cockpit énergétique et  développement des modules pédagogiques
  • Rentrée 2018 / 2019
     - Enseignements destinés aux élèves totalement intégrés dans les modules pédagogiques 

Fichier attaché
download.success
Malheureusement, il semble que nous ayons eu un petit soucis technique. Pouvez-vous retenter votre chance ?

CP Lancement LearningGrid.pdf

16 sept. 2016 LearningGrid