Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.
 

Choisissez un pays ou une région

Welcome the the Schneider Electric French website. It looks like you are located in the United States, would you like to change your location?

Traduisez en francais

La réussite à long terme des entreprises repose sur leur modèle économique soutenant la prospérité de l'humanité

Rueil-Malmaison, France

17/07/2019

Télécharger le PDF

À l'approche du Jour du dépassement Mondial (le 29 juillet), la compatibilité « one-planet » apparaît comme un puissant baromètre pour évaluer les stratégies d’entreprise face aux contraintes de ressources écologiques

Alors que le Jour du Dépassement Mondial sera atteint le 29 juillet prochain, Schneider Electric, le leader de la transformation numérique de la gestion de l'énergie et des automatismes, annonce qu'il s'engage à promouvoir une compatibilité « one-planet » cadre nécessaire à la réussite des entreprises sur le long terme. Le livre blanc de Schneider Electric, qui sera publié le 22 juillet*, explique en détail l'approche et les indicateurs utilisés pour soutenir cette compatibilité et la prospérité de l’humanité. Il a été développé en partenariat avec l’organisme international de soutien au développement durable, Global Footprint Network (GFN), qui a joué un rôle de pionnier dans la définition du concept d’empreinte écologique.

Le Jour du Dépassement Mondial symbolise la date à laquelle l’humanité aura consommé plus que ce que les ressources de la planète peuvent fournir en un an (biocapacité globale). D’après GFN, le Jour du Dépassement Mondial n’a jamais été aussi précoce que cette année et aura lieu le 29 juillet . Cette date met en relief le fait que l'humanité consomme les ressources biologiques à un rythme 1,75 fois supérieur à celui de leur renouvellement naturel, entraînant ainsi l'aggravation du déficit de 5 mois et réduisant dans le même temps le capital naturel de la terre. En d’autres termes  l'humanité « consomme »  1,75 planète. Les émissions de carbone représentant à elles seules 60 % de l'empreinte écologique totale.

Depuis que le monde s’est trouvé pour la première fois en situation de dépassement écologique au début des années 70, le Jour du dépassement Mondial intervient de plus en plus tôt dans l'année. Il y a trente ans il survenait en octobre puis il y a 20 ans au mois de septembre. Le rythme avait ralenti mais s’accélère à nouveau depuis deux ans avec des émissions de carbone reparties à la hausse.

La tendance est réversible

La compatibilité « one-planet » exige de repousser au 31 décembre et même au-delà le Jour du Dépassement Mondial. La décarbonisation de l'économie est un levier puissant pour repousser le Jour du Dépassement (#MoveTheDate). Diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre permettrait de repousser la date de trois mois, selon le Global Footprint Network. Depuis deux ans, Schneider Electric travaille aux côtés du Global Footprint Network pour trouver des solutions. Les recherches menées par l’un et l’autre indiquent que si 100 % des bâtiments et infrastructures industrielles existants étaient équipés de technologies d'efficacité énergétique et d'énergie renouvelable de Schneider Electric et ses partenaires, et en supposant que les habitudes humaines ne changent pas, le monde pourrait repousser le Jour du dépassement d'au moins 21 jours. Cela signifie que la rénovation énergétique à elle seule pourrait faire gagner pas moins de trois semaines. Si le Jour du dépassement Mondial était repoussé de 5 jours chaque année, nous pourrions atteindre une compatibilité « one-planet » avant 2050, atteignant ainsi les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

« Un leader comme Schneider Electric, dont la stratégie est centrée sur l'efficacité de l’énergie et des ressources, jouit nécessairement d'un modèle d'entreprise florissant s’appuyant  sur la volonté de sortir l'humanité du dépassement écologique », déclare Mathis Wackernagel, fondateur du Global Footprint Network.

« La compatibilité « one-planet » doit devenir un nouvel indicateur permettant d’ évaluer si la stratégie d’une entreprise participe  à décaler dans le bon sens la date du Jour du Dépassement Mondial »,  déclare Xavier Houot, Directeur Environnement Monde de Schneider Electric. « Un indicateur de ce type nous force à adopter un regard externe et à nous interroger : Notre entreprise opère-t-elle dans le respect des contraintes et des limites qu’impose l’objectif d’une compatibilité « one-planet » ?” et “Nos offres aident-elles concrètement nos clients à sortir du dépassement écologique ?”. Si la réponse à ces questions est oui, alors la prospérité à long terme sera beaucoup plus probable. Faire partie de la solution a de plus en plus de poids aux yeux des investisseurs, des marchés… mais aussi de la génération Y ! »

Les implications au niveau de l’activité des entreprises

En 2019, Schneider Electric et le Global Footprint Network se sont rassemblés pour inviter les dirigeants d'entreprise à évaluer comment des stratégies axées sur la compatibilité « one-planet » pouvaient être un facteur de différenciation et de valeur ajoutée sur le marché. Les sociétés qui appliquent ces stratégies sont celles dont les biens et services contribuent à équilibrer la consommation humaine en ressources naturelles avec ce que les écosystèmes de la planète peuvent produire. Plus précisément, les sociétés dont le modèle économique améliore le bien-être de l'humanité tout en augmentant la sécurité des ressources (voir le Schéma 2) ont bien plus de probabilités de réussite économique sur le long terme que celles qui ne sont pas compatibles avec une prospérité s’inscrivant dans une démarche « one-planet » et qui inévitablement seront confrontées à un recul de la demande et à une augmentation des risques.

La prospérité s’inscrivant dans le sillage d’une démarche « one-planet » fonctionne à la manière d’un simple baromètre  qui permet d’évaluer les stratégies des entreprises au regard de deux questions essentielles : « Est-ce que mon entreprise fonctionne dans le respect des contraintes qu’impose l’objectif d’une compatibilité one-planet ? » et « Est-ce que mes offres aident mes clients à sortir du dépassement écologique ? », comme indiqué dans le livre blanc publié à destination des dirigeants. Intitulé « The business case for one-planet prosperity », il présente les stratégies permettant à plusieurs entreprises de dégager de la valeur sur le long terme dans différents secteurs, comme l'énergie, l'agro-alimentaire, la santé et le traitement des déchets.

*Le livre blanc sera présenté par Schneider Electric et le Global Footprint Network le 22 juillet, à 16 h CET lors d'un Tweet Chat public. Vous pouvez y participer en vous rendant sur Twitter avec le hashtag #SEMoveTheDate. 

  • Le Global Footprint Network est un organisme international au service du développement durable dont la mission consiste à aider le monde à vivre dans le respect des ressources dont dispose la Terre et à répondre au changement climatique. Depuis 2003, nous nous sommes engagés aux côtés de plus de 50 pays, 30 villes et 70 partenaires d'envergure internationale, dans le but de générer des informations scientifiques qui conduisent à des décisions politiques et d'investissement majeures. Ensemble, nous bâtissons un avenir qui permettra à chacun d'entre nous de prospérer dans le respect des limites de notre unique planète.

    www.footprintnetwork.org

France

Adoption de la plateforme de certification de la Blockchain de Wiztopic

Depuis le 2 octobre 2019, Schneider Electric certifie son contenu sur Wiztrust afin de sécuriser sa communication. Vous pouvez vérifier l'authenticité des communications d'entreprise sur le site Web Wiztrust.com.

Pour une meilleure utilisation, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur en installant la dernière version disponible. Vous bénéficierez, ainsi, des dernières fonctionnalités et technologies utilisées sur ce site.