Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Choisissez un pays ou une région

Welcome the the Schneider Electric French website. It looks like you are located in the United States, would you like to change your location?

Traduisez en francais
  •  

    RT2012, une dynamique sans cesse renouvelée

    La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) cadre la consommation d'énergie des bâtiments neufs en France, pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l'éclairage.

    La RT2012 s'inscrit dans la continuité de plusieurs versions antérieures : RT74 ou RT1974 - 1982 - 1988 - 2000 - 2005
    Chacune d'elles a eu des champs d'application plus larges et des exigences plus ambitieuses.

    La RE2020 (initialement appelée RT2020) remplacera la RT2012 et entrera en vigueur à partir de l'été 2021.

  • Comprendre la RT2012

    Qu'est-ce que la réglementation thermique RT2012 ?
    Quelles en sont les obligations ?
    Quels sont les professionnels impactés ?
  •  

    RT2012 : Analyse et solutions

    Schneider Electric a édité un guide présentant le contexte et les enjeux, les grands principes de la RT2012 et propose une analyse du texte réglementaire.
  •  

    3 grands objectifs

    • Une consommation d’énergie primaire réduite à 50 kWh/m2/an et une réduction des émissions de CO2.
    • Une évolution technologique et industrielle significative dans la conception et la réalisation des bâtiments et pour chacune des filières énergétiques.
    • Un bouquet énergétique équilibré, faiblement émetteur de gaz à effet de serre et contribuant à l’indépendance énergétique nationale.

    Ces objectifs se traduisent à travers 3 exigences de résultats et quelques exigences de moyens.

RT2012 : 3 coefficients pour 3 exigences de résultats

Texte alternatif par défaut

Bbio, le coefficient en besoin bioclimatique

Une exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti. Cet indicateur rend compte de la qualité de la conception et de l’isolation du bâtiment, indépendamment des systèmes énergétiques mis en oeuvre (le système de chauffage en particulier).
Texte alternatif par défaut

Cep, le coefficient d'énergie primaire

Une exigence de consommation maximale d’énergie primaire Il impose le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement. Il fixe un seuil à ne pas dépasser de 50 kWh/m2/an, modulé par divers critères. Il prend en compte 5 usages : chauffage, production d’eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (pompes et ventilateurs).
Texte alternatif par défaut

TIC, la température intérieure conventionnelle

Une exigence de confort d’été Conservé de la RT2005, il s’agit d’une exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds.

Les perspectives

 

Pour le résidentiel

• Une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques.
• Une enveloppe parfaitement étanche à l’air.
• Une VMC (ventilation mécanique contrôlée) optimisée.
• Des équipements de chauffage performants.
• L’introduction des énergies renouvelables.
 

Pour le tertiaire

• Une architecture plus compacte.
• Une prise en compte systématique de la meilleure orientation pour profiter des apports naturels de lumière et d’ensoleillement.
• Une installation de protections solaires (stores, débords de toit, végétation) pour faciliter le rafraîchissement des pièces orientées au sud.

RE2020 ?

Les Ministères de la Transition Écologique et Cohésion des Territoires a engagé des travaux sur la future réglementation environnementale 2020.
Schneider Electric suit attentivement le calendrier de mise en vigueur de la nouvelle RE2020 et travaille sur l’ensemble des nouvelles solutions pour améliorer la performance énergétique des bâtiments.

Une question ? Un projet ? Schneider Electric vous répond

  • La RT 2012 sera applicable à tous les permis de construire déposés après :
    • le 28 octobre 2011 pour les bâtiments à usage d’habitation construits en zone ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) et les bâtiments neufs du secteur tertiaire (bureaux, bâtiments d’enseignement primaire et secondaire, établissements d’accueil de la petite enfance),
    • le 1er janvier 2013 pour tous les autres bâtiments neufs d’habitation (maisons individuelles ou accolées, logements collectifs, cités universitaires, foyers de jeunes travailleurs).
  • Chauffage / Rafraîchissement
    • Articles 6, 7, 21 : optimisation des performances des parois vitrées et des occultants
    • Article 24, 34 : pilotage du chauffage en fonction des besoins
    • Article 35 : diversité des allures de chauffage

    Eau chaude sanitaire
    • 1er poste énergivore du bâtiment résidentiel (25 à 30 kWhEP/m²/an)
    • Article 16 : mise en oeuvre de systèmes innovants

    Energies renouvelables
    • Article 16 : augmentation de la part des énergies renouvelables
    • Article 30 : prise en compte de la production locale d’électricité

    Eclairage
    • Article 20 : exigence de surface minimale de parois vitrées
    • Article 27 : mise en place de système automatique de détection de présence
    • Article 28 et 40 : installation de détecteurs de présence dans les parkings
    • Article 37 : pilotage de l’éclairage de chaque local en fonction des besoins
    • Article 38 : centralisation des commandes d’éclairage depuis un poste de supervision
    • Article 39 : implantation de détecteurs de présence, de mouvement, de luminosité
    • Article 40 : segmentation de l’installation d’éclairage pour profiter de la lumière naturelle

    Comptage
    • Article 23 : mise en oeuvre de systèmes permettant de mesurer ou d’estimer la consommation d’énergie de chaque logement
    • Article 31 : Dans le tertiaire, installation de systèmes permettant de mesurer ou de calculer la consommation d’énergie

  • Elle s’applique :

    • aux bâtiments de bureaux (tertiaire)
    • aux bâtiments d’enseignement : université, lycée, école, centre de formation
    • aux établissements d’accueil de la petite enfance : crèche, halte garderie
    • aux bâtiments à usage d’habitation : habitat collectif et maison individuelle

    Elle ne s’applique pas :

    • aux constructions provisoires destinées à durer moins de deux ans
    • aux bâtiments ou parties de bâtiment dont la température normale d’utilisation est inférieure ou égale à 12°C : abattoir, entrepôt
    • aux bâtiments ou parties de bâtiment destinés à rester ouverts sur l’extérieur en fonctionnement habituel : gare, aéroport, entrepôt, hall d’accueil
    • aux bâtiments ou parties de bâtiments qui, en raison de contraintes spécifiques liées à leur usage, doivent garantir des conditions particulières de température, d’hygrométrie ou de qualité de l’air, et nécessitent de ce fait des règles particulières : salle blanche, laboratoire, patinoire
    • aux bâtiments ou parties de bâtiments chauffés ou refroidis pour un usage dédié à un procédé industriel : usine, atelier, - aux bâtiments agricoles ou d’élevage
    • aux bâtiments situés dans les départements d’outre-mer
  • Toutes les prises de courant à usage général sont incluses, ainsi que celles des circuits spécialisés (au sens de la NF C 15-100) à l’exception de celles destinées au pôle cuisson cuisinière (four et plaque combinés), plaque de cuisson indépendante, et four indépendant).
    Le pôle « cuisson » électrique (cuisinière, plaque indépendante et four indépendant) sera intégré dans Autres.
    Le poste cuisson gaz sera inclus dans le poste chauffage.
  • 1. Chauffage

    Le chauffage peut être réalisé par :
    1) Chaudière
    2) PAC
    3) Une combinaison chaudière/PAC
    4) Chauffage électrique direct
    5) Une chaudière centrale (gaz, …) en logements collectifs avec répartition de l’eau chaude sur la gaine technique palière, pour chaque appartement

    • Pour les cas 1 à 4 :
      - l’énergie consommée par le générateur (hors auxiliaires électriques) ou par les émetteurs électriques est comptée dans le poste chauffage ;
      - l'énergie électrique consommée par le générateur (chaudières), par le système de régulation et gestion de l’énergie, et par les auxiliaires électriques extérieurs aux générateurs (pompes, vannes,…) est comptée dans le poste Autre.
    • Pour le cas 5 :
      - l'énergie distribuée dans chaque logement est comptée dans le poste chauffage de chaque logement ;
      - l'énergie électrique consommée par la chaudière centrale et par les auxiliaires électriques extérieurs à la chaudière (pompe, vanne,…) n'est pas comptée.


    2. Refroidissement

    Le froid peut être produit par :
    1) Groupe de climatisation dédié
    2) PAC réversible

    • Pour les cas 1, l’énergie consommée est comptée dans le poste Refroidissement.
    • Pour le cas 2, l’énergie consommée est comptée par défaut dans le poste chauffage.
      Une répartition peut être proposée pour le poste refroidissement selon les informations disponibles (par exemple changement de mode de production, clef de répartition calendaire...).


    3. Eau Chaude Sanitaire

    L'ECS peut être produite par
    1) chauffe-eau électrique,
    2) chauffe-eau thermodynamique,
    3) chauffe-eau solaire avec complément par effet joule
    4) chauffe-eau solaire avec complément par chaudière
    5) production instantanée ou micro-accumulation ou accumulation intégrée ou associée à une chaudière
    6) production par bi-générateur chaudière/PAC
    7) chaudière centrale (gaz, …) en logements collectifs avec répartition eau chaude sur la gaine technique palière, pour chaque appartement

    • Pour les cas 1, 2, 3 et 7 : l'énergie consommée (ou distribuée pour le cas 7) est comptée dans le poste ECS.
    • Pour les cas 4, 5, 6 : la mesure se base sur l'information du mode de fonctionnement fournie par le générateur. Si l'information du mode de fonctionnement est inexistante, l'énergie est comptée dans le chauffage.
    • Pour les cas 4 et 6 : l'énergie électrique consommée par la chaudière et par les auxiliaires électriques extérieurs aux générateurs (PAC et chaudières) est comptée dans le poste Autre.
    • Pour le cas 5, l'énergie électrique consommée par la chaudière et par les auxiliaires électriques extérieurs à la chaudière n’est pas comptée.
  • L’objectif de cette régulation thermique est de favoriser les économies d’énergie en rendant l’occupant conscient et acteur de ses consommations.

    Mesure par usage versus estimation

    Seuls les systèmes de mesure des consommations par usage, et leur affichage associé permettent de connaître les véritables consommations par usage et impacts comportementaux associés, et offrent ainsi à l’occupant l’opportunité de comprendre et d’agir en conséquence, pour devenir acteur de ses consommations.

    Une estimation même statistique, puisque ne reflétant pas le comportement et les efforts effectués, ne saurait se substituer à une mesure effective des consommations par usage.

    Toutefois, pour des raisons techniques et de coûts, la consommation des postes chauffages, refroidissement et ECS pourra être estimée à partir de la mesure de la consommation totale à ces 3 usages lorsque le générateur est commun (système combiné).

    L’affichage et la mesure par poste induit l’installation de matériel supplémentaire. Pour porter pleinement ses fruits, et compenser cet investissement initial, les économies d’énergies doivent être concrètement constatées et non pas estimées. Cet affichage des consommations réelles permettra également la comparaison « à la norme sociale », un des principaux moteurs du changement de comportement.

    Enfin le particulier qui recevra son échéancier en fin d’année, n’est pas à l’abri avec un système d’estimation, de voir une augmentation significative de sa facture, car ce qu’il aura reçu comme information n’est qu’une estimation sans base réelle.
  • S’agissant d’une réglementation thermique, il apparaît évident qu’au même titre que tous les autres équipements d’un logement, les solutions d’affichage sont à minima présentes dans le bâtiment, même si toute solution mobile complémentaire reste possible.

    De plus, toute solution qui serait liée à un abonnement spécifique auquel l’occupant pourrait mettre un terme ne saurait être envisageable, car il n’aurait plus à sa disposition les outils réglementaires. De plus dans ce cas, le prochain occupant, s’il ne peut (ou ne veut) souscrire à un tel abonnement, se retrouverait dans un logement qui ne respecterait plus les exigences de la réglementation.

    • La généralisation des bâtiments basse consommation (BBC) à horizon 2012
    • La généralisation des bâtiments à énergie positive à horizon 2020

Les produits pour mieux répondre à la RT2012

 

Wiser

Confort, simplicité et praticité, Wiser rend votre maison plus intelligente.
 

Wiser Energy

Mesure et sécurité visible en tableau électriqueformateurs).
 

Acti 9 iEM2000

Compteurs d'énergie monophasés modulaires.
 

Acti 9 iEM3000

Compteurs d’énergie triphasés modulaires.
 

PowerTag

Capteurs d'énergie sans fil.
 

Multifix Air

Boîtes d'encastrement étanches à l'air.
 

Odace

Appareillage coeur de gamme pour le résidentiel.
 

Unica

Gamme d'appareillage pour tous vos besoins du résidentiel au tertiaire.
Interior designer discussing plan with a woman dispatch

Solutions résidentielles 

 

Solutions tertiaires 

 

Nous contacter 

 

Norme NF EN 61 439 

Texte alternatif par défaut

Norme NF C 15100 

Belgium, Antwerpen, Young woman sitting on couch, working from home

RE 2020 

La réglementation attendue pour les années à venir apparaît sous de nombreuses dénominations : re2020, rt 2020, norme rt 2020, réglementation thermique 2020, réglementation re2020.

De même, les thèmes et les questionnements autour de cette nouvelle réglementation sont nombreux : "maison rt 2020", "rt 2020 isolation", "rt 2020 rénovation", "isolation rt 2020", "rt 2020 mise en application", "rt 2020 pdf", "rt 2020 texte de loi", "rt 2020 date", "bepos 2020", "maison rt 2020 prix", "norme isolation rt 2020" et bien plus encore.

Faites-nous confiance pour rester informé sur l'actualité de la future réglementation.

<script> $(document).ready(function() { $('head').append('<meta name="apple-itunes-app" content="app-id=714825126">'); }); </script>
<!-- Start SmartBanner configuration --> <meta name="smartbanner:title" content="mySchneider"> <meta name="smartbanner:author" content="Schneider Electric SA"> <meta name="smartbanner:price" content="Gratuit"> <meta name="smartbanner:price-suffix-apple" content=" - On the App Store"> <meta name="smartbanner:price-suffix-google" content=" - Google Play"> <meta name="smartbanner:icon-apple" content="//lh3.googleusercontent.com/lAVirntKlp63vbntUZvOkMvZI8fE4rIoA5Lwif9M09VxzFhcWE21sTDYqJqOqIPqg4m4=w300-rw"> <meta name="smartbanner:icon-google" content="//lh3.googleusercontent.com/lAVirntKlp63vbntUZvOkMvZI8fE4rIoA5Lwif9M09VxzFhcWE21sTDYqJqOqIPqg4m4=w300-rw"> <meta name="smartbanner:button" content="Afficher"> <meta name="smartbanner:button-url-apple" content="http://m.onelink.me/e5bff3e5"> <meta name="smartbanner:button-url-google" content="https://app.appsflyer.com/com.schneider.qrcode.tocase?pid=Web&c=Smart_app_bannerFR"> <meta name="smartbanner:enabled-platforms" content="android"> <!-- End SmartBanner configuration --> <link rel="stylesheet" href="[PublicationUrl]/assets-re1/css/smartbanner.min.css" /> <script type="text/javascript" src="[PublicationUrl]/assets-re1/js/smartbanner.min.js"></script>
Pour une meilleure utilisation, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur en installant la dernière version disponible. Vous bénéficierez, ainsi, des dernières fonctionnalités et technologies utilisées sur ce site.